top of page
  • Writer's pictureFrederick Breville

Essai Volkswagen Virtus




Intro :

La marque allemande Volkswagen a bonne réputation sous nos latitudes. Les mauriciens ont été durant les trois dernières décennies, séduits par une mécanique fiable et des tarifs plutôt abordables. Il y a quelques années, la Tiguan deuxième génération avait fait ses débuts sur nos routes et est devenue en quelques mois un véritable best-seller. Nous essayons aujourd’hui la Volkswagen Virtus qui se positionne comme une berline premium qui vient renforcer l’offre du concessionnaire sur le marché local.



Design :

La Volkswagen Virtus est une berline compacte qui d’un point de vue stylistique est une réussite. L’avant est élégamment bien dessiné avec un long capot et une calandre moderne et dynamique. La partie inférieure du pare-chocs avant intègre parfaitement les antibrouillards et permet au passage de dégager une certaine sportivité grâce notamment aux inserts en plastique finition « piano-black ». De profil, la silhouette est marquée par des lignes fluides et des jantes en alliage de 16 pouces qui confèrent au véhicule une belle allure de berline allemande. Un petit bémol aura attiré notre regard ; l’absence de frein à disque sur l’essieu arrière. Oui cela n’est pas une fatalité mais l’on aurait pensé que sur un véhicule de ce gabarit, les disques auraient été un choix logique. Enfin, à l’arrière, on remarque d’emblée la grandeur du coffre qui nous met la puce à l’oreille quant à la polyvalence de cette voiture…





Habitacle :

A première vue, on est vite séduit par cet habitacle moderne et ergonomique. La planche de bord a été bien travaillée et accueille un grand écran tactile de 10 pouces qui permet de gérer intuitivement la quasi-totalité des commandes du véhicule. Nous avons également apprécié les commandes séparées pour la climatisation qui malgré qu’elles soient tactiles ont le mérite d’être facilement accessibles. Devant le conducteur, le volant est similaire à celui de la Golf 8 et intègre pas mal de fonctionnalités. Le cadran est aussi 100% digital et permet une lecture fluide de toutes les informations. Cela dit, si l’impact visuel est réussi, la qualité de certains matériaux et de certaines finitions n’est pas au niveau de ce qu’on pourrait attendre du constructeur allemand.




Cependant, Volkswagen n’a pas été avare d’équipement. On retrouve entre autres les systèmes Apple Carplay et Android Auto sans fil, le chargeur à induction pour smartphone, 8 haut-parleurs, les radars et la caméra de recul, le toit ouvrant, les sièges avant ventilés (beaucoup plus adapté à l’Ile Maurice que les sièges chauffants) ainsi que le régulateur de vitesse.

En matière d’habitabilité, la Virtus excelle dans son domaine. Avec un espace aux jambes plus que suffisant, les passagers de la banquette arrière se sentiront comme dans une Passat ! De plus, le volume du coffre est un atout majeur de cette berline du segment B avec ses 521 litres de chargement.




Conduite :

Au chapitre de la conduite, la Virtus s’est montré polyvalente mais souffre d’un léger manque de puissance. En effet, équipé d’un bloc moteur 1,6 L MPI développant 110 ch et 152 Nm de couple, ce n’est pas à son volant que vous allez briser des records de vitesse. Sur autoroute, le moteur manque de dynamisme et est parfois un tantinet trop bruyant. En revanche, en conduite urbaine, la Virtus est sans complexe ! A l’aise dans les petites artères de la capitale et revendiquant fièrement un impressionnant rayon de braquage, elle se manie avec une facilité déconcertante. La tenue de route est elle aussi très correcte et vous permet d’avaler les kilomètres en toute sérénité !



Consommation :

Après une journée d’essai, l’ordinateur de bord affichait une moyenne de 7,8 L/100 km. Un score plutôt satisfaisant et qui devrait baisser selon votre style de conduite.




Verdict :

La Volkswagen Virtus est une sorte de « mini » Passat. Elle arbore un design séduisant, un habitacle moderne et fonctionnel et une habitabilité impressionnante. On aurait toutefois préféré avoir la version équipée de l’excellent 1,5 L TSI qui malheureusement n’est pas disponible sur nos routes.




Les Plus :

Look

Habitacle

Habitabilité

Les Moins :

Finition


Prix à partir de : Rs 1,130,000


Prix du modèle essayé : Rs 1,340,000





313 views0 comments

Recent Posts

See All

Comments


bottom of page