top of page
  • Writer's pictureFrederick Breville

Essai Tank 300 Hybrid

Introduction :


Depuis la renaissance de la marque GWM sur le marché local, Leal Group a abattu un travail gigantesque afin de changer les idées préconçues sur ces véhicules provenant de l’Empire du Milieu. Après les très réussis Haval Jolion, H6 et GWM P-Series, un mastodonte a fait son apparition sur nos routes il y a quelque temps. Il s’agit du GWM Tank 300 et, comme son nom l’indique, il est inarrêtable…





Design :


C’est un fait, en matière de design, le Tank 300 est largement inspiré des Jeep Wrangler ou Mercedes G-Class. Le style extérieur se compose d’une imposante calandre, de passages de roues proéminents et de lignes cubiques. Son esprit d’aventurier des temps modernes est accentué à travers des pneus tout-terrain, des barres de toit en aluminium et une roue de secours visible à l’arrière, comme sur les meilleurs franchiseurs, signe que le Tank 300 ne fait pas les choses à moitié car il revendique clairement ses aptitudes en tout-terrain ! Il faut aussi mentionner que le design de ce Tank 300 a été confié à nul autre que Phil Simmons, l’ancien directeur du style chez Land Rover !





Habitacle :


Si l’extérieur ressemble véritablement à un baroudeur, l’habitacle fait plutôt dans la dentelle ! Ainsi, outre le cuir, on retrouve des matériaux de qualité et un assemblage qualitatif. Certes, certains plastiques sont un peu rustiques mais la majeure partie de l’habitacle arbore un design résolument moderne même si l’influence du Classe-G se fait sentir notamment au niveau des aérateurs. La planche de bord offre une excellente ergonomie et les deux écrans de 12,3 pouces offrent non seulement une panoplie d’informations mais se distinguent par une étonnante réactivité. Cependant, l’écran principal, qui se commande uniquement au toucher, n’est pas idéal car on peut facilement quitter la route des yeux et se perdre dans les différents menus de l'infodivertissement. On aurait vraiment souhaité avoir une petite molette ou davantage de commandes physiques. Heureusement, les réglages de la climatisation sont de vrais boutons !





Au niveau de l’équipement, comme un vrai char, ce SUV est bourré d’équipements ! On retrouve de série la caméra 360, les lumières ambiantes, le toit ouvrant, la climatisation bi-zone et un chargeur à induction. Sur la version haut de gamme, le cuir Nappa fait son apparition ainsi qu’un système audio à 9 haut-parleurs signé Harman Infinity. La sécurité embarquée n’est pas en reste puisque le Tank 300 bénéficie du contrôle d’assistance en côte et en descente, du régulateur de vitesse adaptatif, de l’aide au maintien des voies ainsi que de la reconnaissance des panneaux de signalisation.





Enfin, au sujet de l’habitabilité, le Tank 300 se débrouille bien avec cinq vraies places et un coffre suffisamment grand pour les « road-trips » de Grand-Baie à Mahebourg (Oui Maurice est petit) ! Notre modèle d’essai étant la version hybride, il est important de noter une légère perte de volume au niveau du coffre à cause de la batterie.





Conduite :


Au chapitre de la conduite, après s’être installé à bord, on ressent tout de suite une impression de grandeur et de dominance ! La visibilité est excellente même si les premiers tours de roues nécessitent un temps d’adaptation concernant ce qu’on appelle à l’Île Maurice, le « jugement zaileron » ! Une fois cette formalité réussie, on est surpris par la souplesse d’un tel monstre. En effet, étant un SUV hybride doté d’un moteur électrique de 78 kW, les démarrages se font généralement dans un silence de cathédrale. Sous le capot, c’est un moteur thermique 2,0L turbocompressé de 240 ch qui équipe le Tank 300. À l’unisson, les deux moteurs produisent une puissance combinée de 340 ch et 615 Nm de couple ! Suffisamment de chevaux pour se procurer du plaisir… tant que la batterie est chargée. Après une journée d’essai, nous avons constaté que la batterie hybride se décharge assez rapidement si toute la puissance est constamment requise. Cela dit, en conduite normale avec une bonne dose de descentes et par conséquent de freinages, la batterie se recharge tout aussi rapidement. En parlant de freinage, celui-ci mériterait un meilleur mordant et plus d’endurance.





De par sa conception avec une réelle philosophie pour le franchissement, le Tank 300 est beaucoup plus à l’aise hors des sentiers battus. Sur routes, bien qu’il soit confortable, plaisant et sécurisant, les artères bouchées de la capitale ou les routes sinueuses ne sont certainement pas ses terrains de jeu de prédilection. Une fois en « off-road », le Tank 300 peut démontrer toutes ses capacités. Avec quatre roues motrices permanentes, des suspensions spécifiques, sept modes de conduite et le blocage du différentiel, il est difficile à arrêter ! Évidemment, étant à bord d’un véhicule d’essai, nous nous sommes contentés d’un léger parcours en tout-terrain. Suffisant pour se faire une idée du potentiel de franchissement qu’offre ce Tank 300 !





Consommation :


On pourrait croire qu’avec l’appellation « hybrid » dans son nom, le Tank 300 Hybrid serait un petit consommateur ! Dans la réalité, après une journée d’essai et après avoir remis les compteurs à zéro, l’ordinateur de bord affichait une moyenne de 9,4 L/100 km. Certes, pas une prouesse mais compte tenu du rapport poids/performance, ce score n’est pas si mauvais que ce que cela laisse paraître.





Verdict :


En conclusion, le Tank 300 est une option solide pour ceux qui recherchent un véhicule tout-terrain capable et fiable (10 ans de garantie quand même !). Avec son design robuste, ses performances impressionnantes et son confort intérieur, il offre une expérience de conduite pour tous les goûts sur une grande variété de terrains. Cerise sur le gâteau, ses tarifs défient toute concurrence !


Les Plus :


Look de baroudeur

Motorisation/Performances

Équipements

Tarifs


Les Moins :


Gabarit

Freinage


Réservez votre essai ici : https://gwm.mu/tank-300-hev


Prix à partir de Rs 2,299,000




591 views0 comments

Recent Posts

See All

Comments


bottom of page