top of page
  • Writer's pictureFrederick Breville

ESSAI RENAULT KIGER

Introduction


Dans le segment des SUV compacts, il faut maintenant compter sur un petit nouveau, le Renault Kiger. Destiné principalement aux marchés émergents, le Kiger débarque sur nos routes avec de nombreux atouts qui séduiront sans doute les potentiels acheteurs. Cousin du Nissan Magnite, le Kiger se démarque notamment grâce à un look plus futuriste que ses rivaux. Nous l’avons essayé le temps d’une journée et voici notre verdict.


Design :


Au niveau du design, le Kiger est tout simplement unique. Fruit d’une coopération entre les bureaux de style français et indien de la firme tricolore, le résultat est selon nous une réussite ! A l’avant, on retrouve un dessin très agressif avec un capot sculpté et une calandre qui s’étire jusque dans les feux. De profil, les passages de roues surdimensionnés accentuent cette allure de SUV tandis que la peinture bicolore apporte une touche premium à cet ensemble. La poupe se distingue avec ses feux en forme de « C » similaires à ceux de la Captur. Bref, ce Kiger est une bouffée d’air frais en matière de style !


Vie à Bord :


A l’intérieur, le constructeur français a soigné ses prestations! A première vue, on se croirait dans un véhicule de la gamme du dessus ! La planche de bord est moderne avec un cadran digital, un grand écran tactile de 8 pouces et un volant multifonction. Certes, les plastiques moussés sont quasiment inexistants mais la qualité d’assemblage est plutôt réussie. Selon les niveaux de finition choisis, le Kiger reçoit l’Apple CarPlay et l’Android Auto, pas moins de quatre airbags, la climatisation automatique avec commandes numériques et un système audio à huit haut-parleurs ! L’accès et le démarrage sans clef ainsi que le sélecteur de mode de conduite Multi Sense sont aussi de la partie. En matière d’habitabilité, grâce à un empattement de 2,50 M, le Kiger accueille confortablement ses passagers et leurs bagages. Evidemment, le Kiger n’est pas un Renault Espace mais nous n’avons souffert d’aucune crise de claustrophobie durant notre journée d’essai !


Conduite :


Au chapitre routier, le Kiger a été une véritable surprise. Sous le capot, ce mini-suv abrite un bloc moteur trois-cylindres 1,0 L essence. En entrée de gamme, cette motorisation est atmosphérique avec une puissance de 72 ch. Le « top of the range » bénéficie de l’ajout d’un turbocompresseur permettant à la puissance de grimper à 100 ch et 152 Nm de couple. L’auto est équipée de série d’une boîte de vitesses manuelle. Une transmission automatique est disponible en option et elle diffère selon la motorisation (robotisée – atmosphérique ou CVT – turbo). Bien entendu, nous avons essayé la version turbo en boîte auto CVT ! Le Kiger comprend trois modes de conduite – Eco, Normal et Sport. Nous les avons tous essayés mais avons tout de même passé la majeure partie de l’essai en mode sport. Ce dernier permet des accélérations très convaincantes et procure un vrai plaisir de conduite – fait rarissime au volant d’un trois-cylindres low-cost ! A noter toutefois, un délai du turbo (turbo lag) plutôt conséquent lors des phases de démarrages – ce n’est pas un défaut mais la voiture a tendance à hésiter quelque peu (à bas régime) avant de développer la puissance requise.


Une fois lancé, le Kiger est ultra polyvalent. A l’aise tant bien sur autoroute que dans les ruelles, le Kiger se faufile avec une aisance déconcertante et un niveau de confort satisfaisant. De plus, avec une position de conduite surélevée, l’enfer des artères bouchées de la capitale devient un jeu d’enfant. La tenue de route est sécurisante grâce à des suspensions plutôt fermes. C’est au niveau de la direction que la voiture souffre d’un manque de précision. Une direction assistée hydraulique aurait sans doute été plus judicieuse que le système électrique. Le freinage est quant à lui rassurant et n’a aucun mal à arrêter les 1,012 kg du véhicule.


Consommation :


En termes de consommation, le Kiger 1,0 L turbo CVT est une référence en la matière. Après une journée d’essai, principalement en mode sport avec une conduite dynamique, l’ordinateur de bord n’affichait que 6,5 L/100 km. De ce fait, en conduite normale, la barre des 5,0 L/100 km sera rarement franchie !


Verdict :


Ce Renault Kiger est un moyen de faire tomber les idées préconçues au sujet des véhicules « Made in India ». En proposant des prestations plus haut de gamme que la Kwid ou le Triber, le Kiger se distingue à travers un look particulier, un habitacle moderne et un choix de motorisations adapté à nos routes. De plus, il est disponible à partir de seulement Rs 745,000 !


Les Plus :


Look unique

Equipements

Conduite (Version turbo)


Les Moins :


Détails de finitions

Direction pas assez précise


Principaux concurrents : Nissan Magnite – Suzuki Brezza – Hyundai Venue – Toyota Urban Cruiser – Honda WR-V


Prix à partir de: Rs 745,000

Prix du modèle essayé : Rs 989,000




29 views0 comments

Recent Posts

See All

Commentaires


bottom of page