top of page
  • Writer's pictureFrederick Breville

ESSAI MITSUBISHI MIRAGE

Introduction


Introduite il y a quelques années, la Mitsubishi Mirage, contrairement à son patronyme, n’a pas disparu de notre parc automobile ! De plus, avec la conjoncture actuelle, les mini-citadines ont davantage le vent en poupe.


Design


A l’heure où les constructeurs misent sur des architectures plus contemporaines, Mitsubishi préfère jouer la carte de la sobriété. Cette Mirage arbore de ce fait un look discret, tout en rondeurs, lui donnant des airs de cocon. La face avant est marquée par des feux étirés et une calandre plutôt classique. Il existe aussi une version restylée de cette Mirage dotée d’une proue plus dynamique mais qui n’est pas disponible à Maurice. Les jantes en alliage de 15 pouces apportent de la gaieté à cet ensemble stylistique un peu trop discret. Cela dit, si vous optez pour une couleur plus tape-à-l’œil que ce gris métallisé de notre modèle d’essai, la Mirage ne passera pas inaperçue!


Habitacle


A l’intérieur, on prend rapidement ses repères car les différentes commandes du véhicule sont facilement accessibles. Cependant, la planche de bord commence à montrer son âge. En effet, la Mirage n’est pas bardé de gadgets superflus mais offre tout de même un niveau d’équipement satisfaisant. On retrouve le kit mains libres, les quatre vitres électriques, la climatisation, les commandes au volant ainsi que deux airbags frontaux. En option, il est possible d’équiper la Mirage d’une caméra de recul. Les audiophiles que nous sommes, avons été déçus par le système audio à seulement deux haut-parleurs. Il faut dire que Mitsubishi propose sur la plupart de ses véhicules, une sonorisation Rockford Fosgate. Au niveau de l’habitabilité, la Mirage reste dans les normes de sa catégorie.


Conduite


Avec son bloc moteur d’1,2 L, ses trois cylindres et ses 78 ch, la Mirage ne promet rien d’intéressant au chapitre de la conduite. Or, détrompez-vous car la Mirage a été une véritable surprise à ce niveau. Dès les premiers kilomètres, nous avons constaté une parfaite relation entre le moteur et la boîte de vitesse. Celle-ci étant très réactive pour une automatique, les accélérations étaient plutôt dynamiques. Bien entendu, la Mirage ne prétend pas être une sportive mais il sera facile de prendre du plaisir au volant de cette mini-citadine. La tenue de route a été légèrement sacrifiée au profit d’une direction souple qui s’est avérée être un atout de taille à travers les artères, souvent bouchées de la capitale. Enfin, pour ceux et celles qui se soucient de leur empreinte carbone, la Mirage excelle avec une consommation réduite de seulement 5,5 L/100 km et un rejet de CO2 de 109 g/km.


Verdict


Au niveau du design, on trouvera certainement des alternatives plus sexy. Néanmoins, grâce à de nombreux atouts tels qu’une bonne maniabilité, des coûts d’usages relativement bas, ainsi qu’une motorisation adéquate, la Mirage reste un choix rationnel. De plus, avec un prix qui vient d’être revu à la baisse (Rs 589,000), elle a le mérite d’être l’une des meilleures en matière de rapport qualité/prix.


On aime


– Boîte de vitesse réactive

– Aisance en ville

– Consommation

On aime moins


– Look (trop) discret



Réservez votre test-drive ici : http://www.mitsubishi-motors.mu/mirage/




6 views0 comments

Recent Posts

See All

Kommentare


bottom of page