top of page
  • Writer's pictureFrederick Breville

ESSAI MERCEDES GLA 200

Introduction


La première génération de la GLA était à mi-chemin entre la compacte surélevée et le vrai SUV. Une sorte de Classe A tout-chemin qui ne faisait pas le poids face à ses rivales. Pour la cuvée 2020, le constructeur allemand remet les compteurs à zéro avec une toute nouvelle GLA qui s’affirme vraiment en tant que SUV.


Design


D’emblée, la nouvelle GLA affiche un véritable look de SUV grâce à des proportions revues à la hausse. En effet, désormais perchée à 11 cm de plus par rapport à la version précédente, la GLA n’est plus qu’une simple Classe A surélevée mais bien un modèle à part entière. Au niveau du design, la marque à l’étoile a misé sur un dessin plutôt sobre mais haut de gamme. Ainsi, les optiques et la calandre restent dans l’esprit chic de Mercedes et confèrent à cette nouvelle GLA une véritable identité visuelle. De profile, la silhouette est plus musclée grâce à des passages de roues plus grands et des jantes de 18 pouces. Pour finir, l’arrière propose un peu plus de dynamisme grâce à des feux étirés et une double (fausse) sortie d’échappement.


Habitabilité


Avec ses nouvelles mensurations, la GLA offre incontestablement de meilleures prestations au niveau de l’habitabilité. Même si elle n’est pas vraiment plus longue (1 centimètre de plus par rapport à l’ancienne génération), elle permet d’accueillir avec aisance cinq adultes. L’espace aux jambes a été nettement amélioré grâce à un empattement de plus de 2,72 M et une banquette arrière reculée. Le volume du coffre souffre quant à lui d’un complexe d’infériorité avec seulement 435 litres alors que ses rivaux allemands (X1 et Q3) affichent tous deux plus de 500 litres. Pour compenser, Mercedes propose en option une banquette coulissante qui permet d’augmenter le volume de chargement.


Equipement


En matière d’équipement, la nouvelle GLA dispose d’un arsenal technologique surprenant. Le système d’info-divertissement de Mercedes, le MBUX, est parfaitement intégré à la planche de bord. Notre modèle d’essai, en finition « progressive » est doté de deux écrans numériques. Un de 10.2 pouces et un autre de 7 pouces. Ce dernier fait office de cadran et dispose d’une multitude d’informations qui agrémente l’expérience de conduite. A noter que sur les versions plus haut de gamme, les deux écrans sont de 10.2 pouces. On retrouve aussi un volant multifonction qui requiert néanmoins un certain temps d’adaptation. Au niveau de la console centrale, les commandes de la climatisation sont de véritables boutons, ce qui rend leur utilisation plus agréable que lorsqu’elles sont intégrées dans le système digital. Un peu plus bas, on retrouve un pavé tactile permettant de contrôler le fameux système MBUX. Encore une fois, un léger temps d’adaptation est requis avant de pouvoir maitriser son fonctionnement. Cela dit, ce système, désormais marque de fabrique des Mercedes contemporaines est visuellement spectaculaire. Ajoutez à cela, les lumières ambiantes configurables en pas moins de 64 couleurs et vous obtenez un authentique cocoon ambulant. Pour couronner le tout, l’assistant vocal « Hey Mercedes » est toujours aussi attentif à vos commandes.


Conduite


Au chapitre de la conduite, il y a du bon et du moins bon! Commençons par le bon. Sous le capot on retrouve un excellent bloc moteur quatre cylindres de 1332 cc, une motorisation dérivée d’un partenariat entre Mercedes, Renault et Nissan. Celui-ci, aidé par un turbocompresseur, développe pas moins de 163 ch et 250 Nm de couple. Autant vous dire que pour un si petit moteur, les performances sont honorables avec un 0 à 100 km/h en 8,7 s. La boîte robotisée à double embrayage et sept rapports se charge quant à elle de bien gérer toute cette puissance. A son volant, on s’y sent bien et dès les premiers kilomètres, force est de constater le niveau de confort. Les suspensions, souples, font un travail exceptionnel de filtrage. L’asphalte souvent dégradé de nos routes devient soudainement un jeu d’enfant pour cette GLA. Les performances sont au rendez-vous et les dépassements se font avec aisance. Cependant, La situation se complique une fois sur les routes de campagne où les virages se succèdent l’un après l’autre. En effet, si la GLA mise sur un comportement routier sein et sécurisant, elle perd en dynamisme. Ce manque d’agilité, même en mode sport, se fait sentir dans les virages où les mouvements de caisses sont prononcés. Cela dit, les versions GLA 250 ou encore la rageuse 45 AMG avec transmission 4matic en série ajouteront sans doute la pointe de dynamisme qui manque à notre modèle d’essai.


Consommation


Au niveau de la consommation, nous avons débuté l’essai avec de quoi parcourir 332 km selon l’ordinateur de bord. Après une journée d’essai, ce dernier affichait 340 km! Cela est tout simplement dû au style de conduite adopté. Vraisemblablement, celui ou celle qui a utilisé cette GLA avant notre départ est un amateur de sensation forte! Nous avons remis les compteurs à zéro et en conduite normal, nous avons réalisé une moyenne de 7 L/100km. Un score honorable!


Verdict


La nouvelle Mercedes GLA s’adresse à une clientèle aisée. Ce SUV ne laisse personne indifférent grâce à un design plus contemporain et des prestations très satisfaisantes. La motorisation est adaptée aux routes mauriciennes tandis que l’équipement est généreux. Elle mériterait cependant un comportement routier plus dynamique.


Prix


La GLA est disponible en version Star, Style, Progressive et AMG et les prix commencent à partir de Rs 2,680,000.


On aime

  • Look modern et haut de gamme

  • Equipement et habitabilité

  • Motorisation

  • Confort

On aime moins

  • Manque de dynamisme en conduite sportive

  • Volume de chargement



Réservez dès à présent votre essai ici : https://www.mercedes-benz.mu/en/desktop/home.html




9 views0 comments

Recent Posts

See All

Comments


bottom of page